Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : OrthoPrep, préparation au concours d'orthophoniste
  • OrthoPrep, préparation au concours d'orthophoniste
  • : Préparer le concours d'entrée en orthophonie n'est pas chose facile ! Vous allez devoir faire appel à toute votre volonté et toutes vos capacités de travail pour atteindre votre objectif. Vous trouverez sur ce site de quoi nourrir votre préparation. Prêt à réussir le concours ? ... Bonne visite !
  • Contact

Vous êtes le

   ème visiteur

Rechercher

Archives

29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 12:07

I) Quelles sont les distinctions entre langage/langue/parole/articulation ?

 

- le langage :

 

C'est la faculté de communiquer de l'être humain. C'est une activité symbolique qui permet de constituer un substitut détachable de la réalité. Il n'est pas "directement" observable et se réalise au travers des langues.

=> faculté biologiquement déterminée (mais qui nécessite une activation par l'environnement : le bain de langage, ainsi qu'un équipement neurophysiologique et psychologique fonctionnels).

=> pas d'organe dédié (la langue des signes est un langage, la production de son n'implique pas forcément le langage et la voix n'est qu'un ingrédient dans la production du son)

=> ile ne se réduit pas à un apprentissage

 

- la langue :

 

C'est un moyen de communication. En linguistique structurale, on dit qu'une langue est un système de signes et de règles qui permet aux individus d'une même communauté de se comprendre. Les langues sont multiples, distribuées selon les communautés, variables dans l'espace et le temps, acquises. Le langage est lui un objet unique, universel, invariable, inhérent.

 

- la parole:

 

C'est le choix et l'agencement des phonèmes dans la chaîne parlée selon des règles communautaires. La parole est aussi caractérisée par la prosodie et implique les praxies.

 

- l'articulation :

 

C'est le mouvement combiné des organes bucco-phonateurs nécessaires à la réalisation des phonèmes intégrés dans la chaîne parlée.

 

 

II) Les trois articulations du langage selon Martinet

 

Première articulation (niveau morphosyntaxique) : sélection, sériation, combinaison des morphèmes pour former des syntagmes


Deuxième articulation (niveau phonologique, parole) : sélection, sériation, combinaison des phonèmes pour former les morphèmes.


Troisième articulation (niveau phonétique, articulation) : sélection, sériation, combinaison des traits pour réaliser les phonèmes.

 

Définitions :


phonème : unité qui assure une fonction distinctive (distinguer deux mots de signification différente qui constituent une paire minimale) et qui est discrète (on peut dénombrer les phonèmes de chaque langue, c'est une liste fermée, chacun a une caractérisation formelle spécifique). En orthophonie, le phonème est le résultat du mouvement combiné des organes bucco phonateurs (articulation). Les troubles affectant leur réalisation sont réunis dans le terme "trouble d'articulation".

 

En français, il y a 37 phonèmes, dont certains tendent à disparaître (on va vers 35 phonèmes)

 

Trait distinctif : mouvement élémentaire de l'appareil bucco-phonatoire (voisement, nasal/oral, ouvert/fermé...)


Morphème : c'est la plus petite unité de sens


Syntagme : unité synatxique constituée d'un ensemble de morphèmes

 

Published by orthoprep
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 12:04

 

Certains concours demandent au candidat de chanter une chanson. C’est une épreuve qui peut paraître assez intimidante. De quoi vous rassurer :

 

En aucun cas il n’est demandé de chanter comme un professionnel. Selon moi, le jury cherche simplement à vérifier que : 

- vous avez confiance en vous

- vous n’avez pas de trouble de la voix chantée majeur, pas de dysphonie, ni problème de déglutition

- vous êtes plutôt confiant (vous ne vous mettez pas à pleurer par exemple)

- vous êtes plein d'entrain et ça se voit (on utilise beaucoup les comptines en orthophonie)

 

On peut avoir un rapport difficile au chant :

- manque d’habitude

- timidité

- expériences traumatisantes

- manque de connaissances sur les outils du chanteur 

- mauvaise utilisation des outils du chanteur

- impression de chanter faux

 

=> Concernant le fait de chanter faux : vous avez peut-être l’impression de chanter « faux » et c’est … sûrement faux. En fait, peu de gens chantent vraiment « faux », c’est-à-dire qu’ils ne sont pas capables de reproduire correctement des notes (à la bonne hauteur). Par contre, il est possible que vous n’aimiez pas votre voix chantée parce que vous la connaissez et maîtrisez mal : votre timbre, peu entraîné, n’a pas une « couleur » très agréable, il n’est pas très « étiré », et vous ne savez peut-être pas bien utiliser votre respiration et résonateurs. Mais en entraînant un peu son oreille à "écouter" et en travaillant un peu de technique vocale on arrive bien vite à des résultats ! 

 

Quelques petits éléments "techniques" sur le chant : 

 

- pour bien chanter, il faut éviter toutes les contractions au niveau du visage, du cou (et notamment des cordes vocales), des épaules et du corps en général : ces contractions sont favorisées par une respiration thoracique (la poitrine se soulève en haut) qui ne permet pas un bon contrôle de l’expiration (et ne permet pas non plus d’inspirer un volume d’air optimal). Du coup, ce sont les pauvres cordes vocales qui font pression pour maîtriser le flux d’air lors de l’expiration. En revanche, avec une respiration costo-diaphragmatique (ventre), l’expiration est maîtrisée (grâce au diaphragme), les cordes vocales sont détendues et peuvent faire leur travail de vibrateur (et non de shincter). C'est ce qui s'appelle en chant le soutien vocal, et permet une meilleure maîtrise de sa voix.

- les résonateurs : la voix résonne dans tout le corps ! bien sûr, le pharynx, la bouche, la langue, les dents, la poitrine… mais aussi les os du crâne. Bien articuler (sans exagérer) avec un visage ouvert et souriant enrichit le timbre.

- la posture : souple, les jambes dans prolongement du bassin, bassin légèrement en avant, genoux souples, épaules basses, pas de contractions, visage ouvert,  … Les bras peuvent bouger, le chant se vit dans tout le corps ! Mais dans l'idéal la tête ne bouge pas trop.

 

- attention aux coups de glottes ... (les voyelles qui cognent)

- attention au forçage vocal (qui résulte d'une mauvaise utilisation des outils)

- importance de l'attitude générale (regard, sourire, mimiques, confiance en soi)

 

Rien ne vaut quelques cours particuliers afin de vérifier qu’on ne chante pas faux et apprendre quelques techniques vocales essentielles ! Cela permet également de reprendre confiance en soi.

 

=> le choix de la chanson pour l'oral : cela dépend des concours, mais je ne pense pas qu’il soit indispensable de choisir un chant compliqué (que ce soit au niveau mélodique ou paroles). Pour ma part j'avais chanté une chanson toute simple, type comptine pour enfant, et ça s’est très bien passé. Ce qui est important :

- chanter avec conviction et bonne humeur

- maîtrise minimale des outils du chanteur

- chanter un chant qui vous correspond

- dédramatiser la situation

- pouvoir justifier votre choix de chanson

 


 


Published by orthoprep
commenter cet article
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 14:11

 

I)                   L’admissibilité

 

- un QCM d’orthographe (20 questions, 20 pts, 20 min) : dictée sans relecture

- un QCM de vocabulaire (20 questions, 30 pts, 30 min) : repérer mot qui n’appartient pas à la langue française, trouver sens d’un mot, chercher le terme qui ne fait pas partie d’un même champ sémantique, rattacher des formants grecs à l’un des mots proposés, retrouver antonymes, indiquer les termes ayant pour origine un nom propre…

- un QCM de mathématiques et logique (15 questions, 20 pts, 30 min)

- un QCM de culture générale (30 questions, 30 pts, 30 min)

 

 

II)                L’admission 

 

Des épreuves écrites :

 

- un résumé (1h, 20 pts)

- une dictée (1h, 30 pts)

 

Des entretiens :

 

- un entretien avec des orthophonistes

- un examen psychologique

 

Ces deux entretiens durent environ 35 min chacun. Le premier se déroule devant deux ou trois orthophonistes. Ils interrogent le candidat sur sa préparation au concours, ses motivations, ses loisirs. Ensuite le candidat choisit un texte parmi trois autres (retournés). Il lit ce texte à voix haute, le résume dans la foulée. Après une relecture où il peut prendre des notes il est invité à résumer de nouveau ou commenter. Puis il doit répondre à des questions précises sur cet écrit.

Dans le deuxièm entretien il est interrogé sur sa personne, son parcours, sa famille puis passe le teste de Roschach. 

 

- un examen d’acuité visuelle

- un examen médical ORL avec audiogramme

 

Ces deux examens sont à réaliser chez le médecin.

Published by orthoprep
commenter cet article
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 14:10

I)                   L’admissibilité

 

5 épreuves :

 

- une dictée de phrases (20 pts, 20 min) : relecture de 2 min

- une épreuve de vocabulaire (20 pts, 20 min) : donner une définition claire et précise des vingt mots proposés et introduire chacun d’eux dans une phrase.

- une épreuve de réflexion (20 pts, 20 min) : questions de raisonnement, de logique, de connaissance de la langue française et de culture générale.

- une synthèse de documents (30 pts, 1h30) : 30 min de lecture et 1h de rédaction est un bon timing. Il s’agit souvent de sujets de société (la place de la femme, la musique, le rire…). Le titre qui est donné est très important pour orienter la lecture et cerner le plan.

- une dissertation (10 pts, 20 min)

 

 

II)                L’admission

 

 

L’oral est très court (une dizaine de minutes). Le jury est généralement composé de quatre à six personnes (orthophonistes, enseignants, phoniatres, psychologues …).

 

Il est demandé de lire à voix haute un texte non ponctué, d’en donner les idées générales et de lui donner un titre.

 

Il faut ensuite tirer un sujet au sort et en parler. Puis il faut écrire un phrase et/ou quelques mots sur une feuille (vérification de la manière de tenir le stylo) et de répondre à de rapides questions sur sa personne, motivations, concours passés (pq l’orthophonie ? Pq Nice ?).

 

Parmi les sujets piochés ces dernières années : les accidents de la route, les sectes, la démocratie, le pouvoir d’achat, la désobéissance civile, les arts primitifs, les organisations humanitaires, la corrida, l’insularité, la défiscalisation, le terrorisme, l’exorcisme, les gourous, l’inceste, la féminité et le féminisme, l’indépendance, les opprimés, la contemplation, le bénévolat …


 

Published by orthoprep
commenter cet article
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 12:47

I)                   Admissibilité 

 

La notation se fait en trois temps :

 

- une épreuve de qualification (30 pts) : l’objectif est « de vérifier la maîtrise du système verbal et des phénomènes de l’accord ».

 

- une épreuve de sous-admissibilité (70 pts) : questions sur la maîtrise de la langue (30 pts) : intrus, définitions, masculins/féminins, synonymes, antonymes, homonymes, hyponymes, hyperonymes … ainsi que des exercices destinés à « apprécier les aptitudes mentales telles que l’attention, l’observation, le raisonnement logique » (40 pts).  

 

Ces deux épreuves se font en 2h.

 

- une épreuve d’admissibilité (100 pts, 2h30) : un exercice de compréhension de texte (40 pts) et un exercice d’expression écrite (60 pts) : résumé, commentaire, dissertation ou sujet d’invention.

 

=> pour le commentaire : les textes portent souvent sur des sujet de sociologie ou philosophie (argumentatifs). Le fond et la forme ne doivent pas être dissociés. 3 ou 4 axes de lecture. Situer le texte et éventuellement l’auteur dans l’intro. Cerner une hypothèse, annoncer axes. Développement en plusieurs paragraphes. Nécessaire d’introduire citations. Eventuel élargissement dans conclusion.

 

 

II)                  L’admission

 

L’admission est un oral.

 

- un contrôle de la qualité de la voix (10 pts, coef 1)

- un contrôle de la qualité de l’articulation (10 pts, coef 3)

 

= lire un texte et répondre à une question quelconque. Pour contrôler la justesse de l’oreille il est demandé de classer les sons de 5 clochettes (du plus grave au plus aigu), de chanter de la du diapason, des notes jouées sur un petit synthétiseur, parfois une chanson, voire de pousser un cri.

 

- une lecture de texte (10 pts, coef 3)

- un entretien avec un jury (10 pts, coef 3)

 

Les candidats doivent aussi se soumettre à un contrôle de la vue et de l’audition, à un examen de la dentition et de l’oropharynx.

 

Comme à Bordeaux il faut remplir un questionnaire avant l’entretien (cursus, activités extrascolaires, expérience professionnelle, motivations, attentes). Pendant l’entretien il faut lire un texte (souvent lié à l’actualité) : le jury est attentif à l’intonation, au rythme de la lecture. Puis il est demandé de tirer l’idée principale, d’exposer ses réflexions, d’indiquer si on est d’accord ou non.

 

Le jury sanctionne les réponses attendues ou trop brèves et est particulièrement attentif à la posture de l’étudiant, à ses gestes, mimiques, regards.

 

Published by orthoprep
commenter cet article
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 13:04

Voici une synthèse des QCM du vuibert sur le cinéma :

 

 

cinema-7-copie-1.gif cinema-8.gif

 

cinema-9.gif  cinema-10.gif

 

cinema-11.gif cinema-12-copie-1.gif

Published by orthoprep
commenter cet article
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 12:57

Les débuts du cinéma :

 

cinema-1.gif  cinema-2.gif

 

cinema-3.gif  cinema-4.gif

 

 

Le cinéma contemporain :

 

cinema-5.gif cinema-6.gif

Published by orthoprep
commenter cet article
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 11:31

Comme pour la musique, voici une synthèse de la Culture générale pour les Nuls c

 

litt-1.gif   litt-2.gif

 

litt-3.gif  litt-4.gif

 

litt-5.gif  litt-6.gif

 

litt-7.gif   litt-8.gif

 

litt-9.gif  litt-10.gif

 

litt-11.gif  litt-12.gif

 

litt-13.gif  litt-14.gif

 

litt-15.gif litt-16.gif

 

litt-17.gif  litt-18.gif

 

litt-19.gif   litt-20.gif

 

litt-21.gif litt-22.gif

 

litt-23.gif litt-24.gif

 

litt-25.gif litt-26.gif

 

 

litt-27.gif

 


Published by orthoprep
commenter cet article
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 11:06

 

musique-14.gif musique-15.gif

Published by orthoprep
commenter cet article
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 11:01

Ces informations sont issues du vuibert QCM culture générale, section musique.

 

 

 

musique-10.gif       musique-11.gif

 

musique-12.gif  musique-13.gif

Published by orthoprep
commenter cet article